Le meilleur de la sexcam en direct sur internet

Salut les amis, bienvenue sur TopCams.fr, un petit guide de la sexcam en live sans prétentions mais fait avec amour pour vous aider à vous y retrouver ! Je suis accro à la webcam sexe en direct sur le web depuis pas mal d'années maintenant et j'ai la chance de pouvoir vivre de ma passion car je travaille aussi dans ce secteur. J'ai décidé de créer ce site pour partager mes connaissances sur cet univers fascinant avec tous les amateurs français de sex cams. Je vous propose donc, sur ce petit guide sans prétentions, ma propre sélection des meilleurs sites de live et des camgirls les plus hot des Internets !
Trêve de blabla, je vous laisse découvrir mes coups de cœur ci-dessous, et si vous souhaitez en apprendre plus sur la webcam porno je vous fais part de mon expérience ici :
le monde de la sexcam.

Mon Top 3 des sites de live cam

Dans ce classement je mélange volontairement les modèles de fonctionnement (freemium, cam to cam ou hybride) pour vous proposer un Top 3 ultime des plateformes de sexcam du moment. Ça ne signifie pas que les autres ne méritent pas qu'on s'y intéresse mais c'est tout simplement, et de manière évidemment très subjective, les sites que je recommanderais les yeux fermés à un novice comme à un amateur éclairé.

Chaturbate : sex cams gratuites et fun

Chaturbate

Freemium
LiveJasmin : sex cams haut de gamme

LiveJasmin

Privé / Cam to Cam
BongaCams : le live sexe venu de l'Est

BongaCams

Semi-Freemium

Si vous êtes arrivés jusque-là c'est que vous avez envie d'en apprendre plus sur le monde des sex cams c'est pour moi un vrai plaisir de vous dire tout ce que je sais de cet univers passionnant qui, je pense, est en train de devenir une véritable culture web à part entière.

Ma première fois devant une webcam sexe

La toute première fois que j'ai regardé une webcam sexe en direct c'était il y a une dizaine d'années sur LiveJasmin, le leader du liveshow privé et du cam to cam (je mentirais en vous disant que je m'en rappelle comme si c'était hier mais je m'en souviens quand même pas mal !). J'ai complètement oublié comment j'avais atterri sur ce site, par contre je me rappelle très bien de ce que j'ai ressenti en arrivant : j'étais super mal à l'aise, j'avais l'impression de faire un truc interdit et je culpabilisais. Aujourd'hui ça me fait vraiment sourire de me souvenir de ça mais à l'époque, sur le coup, j'étais super stressé par mon "dépucelage" de la sexcam. Bref, j'avais assez vite repéré une superbe fille brune d'une vingtaine d'années sur l'impressionnant mur de photos que j'avais devant moi, j'ai cliqué dessus sans me poser de questions et je me suis retrouvé devant elle dans un chat vidéo. Elle était en lingerie sexy (ne me demandez pas la couleur de son string, on atteint les limites de ma mémoire là lol) et chauffait avec professionnalisme la trentaine de mecs présents dans sa room en prenant des poses sexy et en envoyant des messages coquins sur le tchat sexe pour qu'on la prenne en privé. C'est ce que j'ai fini par faire au bout d'une dizaine de minutes, le temps de vaincre mon appréhension malgré l'envie et la curiosité qui m'y poussaient. Là, une fois seul avec elle, pour être tout à fait honnête je me suis senti super con car je ne savais pas quoi dire ni comment me comporter. Heureusement la charmante camgirl a senti ma détresse et a pris la direction de mon liveshow en commençant à danser de manière très sensuelle devant moi, sans dire un mot. Elle a peut-être fait ça pendant 2 ou 3 minutes seulement mais ça m'a beaucoup aidé à me déstresser et lorsqu'elle m'a adressé la parole pour me demander si ça me plaisait, j'ai pu lui répondre sans bégayer que j'ai beaucoup aimé et la remercier. Du coup ce grand moment de solitude n'a, heureusement, pas duré trop longtemps (bien que sur le moment j'ai eu l'impression qu'il s'était écoulé une éternité lol !). Maintenant que j'étais plus à l'aise tout a été plus facile et j'ai d'abord entamé la conversation pour expliquer à la brunette que c'était ma "première fois" en sexcam live. Evangel (c'était son "nom de scène" sur le site et ça lui allait à merveille :)) m'a répondu avec un petit sourire adorable qu'elle s'en était aperçue tout de suite mais qu'il n'y avait aucune raison d'être stressé, qu'elle allait bien s'occuper de moi et que j'allais prendre "beaucoup plaisir" avec elle. Mon anglais était approximatif, le sien aussi (à son accent je pense qu'elle était roumaine ou moldave), mais dans l'ensemble on arrivait à se comprendre. La jolie brune m'a demandé ce que j'aime, quels sont mes fantasmes et s'il y a quelque chose en particulier que j'aimerais qu'elle fasse pour moi. De plus en plus confiant, je lui ai répondu que j'avais un petit faible pour le sexe anal et lui ai demandé si elle aimait ça et si elle avait des sextoys adaptés. Avec un sourire coquin elle m'a répondu que oui mais qu'elle avait besoin d'un peu de temps pour se préparer, qu'elle ne pouvait pas se mettre un gode dans le cul comme ça. Bien sûr je lui ai dit que je comprenais et elle a alors commencé à faire un petit striptease pour retirer son soutif, ses bas et son string. Au début je trouvais assez excitant qu'elle prenne son temps, puis je me suis souvenu que le compteur tournait et que le prix à la minute n'était pas donné... J'ai donc repris les choses en main pour pouvoir me rincer un peu l’œil avant de ne plus avoir assez de crédits. Après tout j'étais là pour ça ! J'ai donc expliqué à Evangel que je risquais de manquer de temps ce à quoi, évidemment, elle m'a invité à recharger... Je ne me rappelle plus du montant exact mais j'avais quand même déjà claqué au moins l'équivalent d'une centaine d'euros donc il n'était pas question de remettre la main à la poche. Ouf Evangel avait compris, elle n'avait pas l'air partie pour insister plus et a rapidement terminé de se déshabiller.

Le cam to cam c'est un peu la cerise sur le gâteau du show privé

La petite coquine s'est ensuite assise sur une chaise juste en face de sa webcam, les jambes bien ouvertes, et a commencé à se caresser les seins puis la chatte en me fixant des yeux avec insistance. J'avais presque l'impression qu'elle me suppliait de traverser l'écran pour la baiser, c'était très excitant. Je lui ai décrit l'effet qu'elle me faisait mais elle m'a répondu que c'était dommage qu'elle ne puisse pas voir et m'a demandé si je voulais bien allumer ma webcam pour qu'elle en profite aussi. J'avoue que ça m'a un peu séché car je ne m'y attendais pas du tout et je n'y avais même pas pensé un seul instant. Après 5 ou 10 longues secondes de silence je me suis décidé à lancer un cam to cam en prenant soin de garder ma tête hors champ par précaution, on ne sait jamais. À l'expression de son visage en me découvrant, j'ai compris qu'elle avait vraiment envie de me voir et que ce n'était pas que du cinéma. Oubliant peu à peu le dispositif technique qui s'interposait entre nous, je me suis laissé aller en la matant s'enfoncer un superbe gode en verre dans la minette et faire des va-et-vient de plus en plus énergiques. Sa chatte dégoulinait de mouille et ce spectacle me faisait bander dur comme fer au point que j'avais parfois la sensation que ma queue allait exploser. Evangel était très observatrice et prêtait vraiment attention à mes réactions pour adapter son show en fonction, ce qui n'en était que plus excitant. Ça m'a aussi permis de comprendre l'intérêt du cam to cam même quand on n'est pas particulièrement exhib, c'est un peu la cerise sur le gâteau du show privé. Lorsque j'ai vu la brunette s'installer en doggy style sur sa chaise j'ai compris qu'elle allait s'occuper de son petit trou. Elle me l'a confirmé en murmurant quelque chose comme "fuck my tight ass honey mmmm..." ("prends moi par le cul chéri mmmm"). Aucun doute, cette nana connaissait bien son job, savait parfaitement y faire et était plutôt bonne actrice en plus. Evangel était clairement une vraie professionnelle, il n'y avait pas le moindre faux pas au cours de sa prestation, tout son liveshow était calé au millimètre jusqu'aux fausses improvisations destinées à apporter du réalisme, de l'authenticité au spectacle. Ça avait d'ailleurs très bien fonctionné sur moi jusqu'à maintenant et j'aurais pu ne jamais m'en apercevoir. Je regardais Evangel préparer son anus à l'aide de ses doigts pour pouvoir y accueillir son gode mais je commençais à me lasser un peu, c'était vraiment trop artificiel et je ne pouvais pas m'empêcher d'y penser. Vu que le sexe anal était une demande de ma part je suis quand même resté la mater se goder le cul et j'ai essayé de ne pas trop lui montrer que sa webcam porno m'excitait de moins en moins alors qu'on arrivait pourtant au moment le plus hot. Toujours très pro, la petite cochonne s'est défoncé le trou de balle avec conviction en veillant à bien se positionner devant sa webcam pour que je ne loupe pas une miette du spectacle. Je mentirais si je vous disais que voir son sextoy aller et venir entre ses petites fesses ne me faisait ni chaud ni froid. Évidemment ça m’excitait et j'empoignais ma queue de plus en plus fort en sentant la purée monter car je n'allais plus tarder à cracher. Attentive à mes réactions, la camgirl l'a senti venir et m'a donné le coup de grâce pile au bon moment en passant en mode "défonce anale" jusqu'à ce que je gicle. Et je crois me souvenir que c'était plutôt bien, pas l'orgasme de ma vie mais quand même l'un de ceux qui vous laissent cette sensation très agréable de s'être bien vidé. Sur un plan strictement physiologique il n'y a donc rien à dire, ça a parfaitement fait le job, "branlette transformée" ! Par contre, dans les secondes qui ont suivi, j'ai été envahi par une sorte de sentiment de culpabilité super oppressant et ça c'était beaucoup moins agréable... J'ai essayé tant bien que mal de le refréner mais rien à faire, il s'imposait, lourd, insistant, envahissant. Finalement j'ai lâché prise car j'ai compris qu'il ne me laisserait pas tranquille, la lutte était vaine. Puisant au fond de moi les dernières forces qu'il me restait j'ai réussi à répondre à Evangel qui me demandait "alors tu as aimé ?" sans laisser paraître mon malaise. Poliment je lui ai dit que c'était génial, je l'ai remerciée, nous nous sommes dit au-revoir. Et je suis resté là-dessus.

Comment je suis devenu accro au live sex cam

Gêné par cette culpabilité qui a longtemps hanté mes pensées, je ne suis plus retourné sur un site de webcam porno pendant des mois. Vous devez vous en douter, ce n'est donc pas cette première expérience qui m'a rendu accro au live sex cam. Même en mettant de côté mon étrange ressenti à la fin, bien qu'ayant passé un bon moment et pris mon pied, ça ne m'avait pas subjugué. Au final la camgirl a fait son job en se godant un peu machinalement pendant que je me masturbais mais c'était purement sexuel, mécanique, trop professionnel. Je n'ai pas ressenti cette fascination que j'ai découverte bien plus tard en matant une webcam amateur sur Chaturbate. J'avais entendu parler de ce nouveau site de freecams par une amie modèle qui venait de le découvrir peu après son lancement et qui avait envie de le tester.